Report a problem
Share
17 days ago
0
votes

J'ai perdu quelqu'un que je n'ai jamais rencontré, vous l'auriez pas croisé ? : Mon père, vieux soixante-huitard qui mène son bout de vie dans la cambrousse vient de m'envoyer ce qui suit. Salut les djeuns ! Quand j'ai vu ce garçon faire du stop à quelques kilomètres de Périgueux, je me suis dit qu'il fallait le prendre : l'était tout noir, très noir, avec des petites dreads. Aborigène Australien, le mec. Parlant couramment le français because maman Belge. Le plus formidable voyageur que j'aie jamais rencontré. On the road depuis quinze ans. N'est retourné en Australie qu'une fois, il y a huit ans, pour enterrer son grand-père. Après être allé en bateau stop au Brésil depuis l'Europe, a remonté les Amériques et est revenu en Europe par le détroit de Behring (t'en connais beaucoup, des gens qui sont passés par le détroit de Behring ?), la Sibérie (où il lui est arrivé de dormir dans un igloo abandonné), la Russie etc, le tout en stop ! Les Sibériens, sympas et accueillants, et le pire du racisme en Russie et en Pologne. En Russie, il est arrivé qu'on lui crache carrément au visage ! Un garçon plus qu'intéressant, donc. Il allait à Bergerac, puis à Tarbes, puis au Portugal. Après l'avoir déposé sur la route de Bergerac, je me suis aperçu que je n'avais pas pensé à lui donner mon numéro de biniou, pour le cas où il repasserait dans la région. On m'a déjà dit que, réseaux sociaux ou pas, il serait difficile de retrouver la trace de ce garçon sans son nom. Logique. Question : difficile ou impossible (je rappelle qu'impossible n'est pas censé être français) ? ​ Quelqu'un saurait où commencer ? - Full Article

Suggested actions

Suggested to help:

Finding information and tools to help...